Contact | Plan d'accès | Langues   FR EN

Règles du chiot

Avoir un chiot demande une attention particulière afin de le lancer dans la vie sur de bonnes bases solides. Voici quelques conseils afin de bien démarrer.

Avoir un chien que ce soit nouveau ou non dans la famille demande une certaine organisation et des connaissances. Avoir un chiot demande une attention particulière afin de le lancer dans la vie sur de bonnes bases solides.

Voici quelques conseils afin de bien démarrer.

Avant son arrivée...

Il est important de préparer l'arrivée de votre nouveau compagnon à quatre pattes. Il lui faudra aménager un endroit rien qu'à lui avec une couchette : un tapis, un coussin ou un panier. Il sera placé dans un endroit calme sans trop de passage. Il sera également nécessaire de décider où l'animal pourra circuler. Un chiot qui reçoit des ordres contraires ne comprendra pas ce que vous lui voulez. Vous pouvez ainsi lui refuser l'accès à l'étage, aux chambres ou même encore le salon si vous le souhaitez. Choisissez également un endroit de repas où il aura toujours de l'eau propre à disposition.

Quant au choix du prénom, il est conseillé de prendre un nom court de 2 syllabes maximum. Il sera plus facile à énoncer pour l'appeler.

Un chiot c'est comme un enfant, il va explorer tout. Evitez donc les produits dangereux (ménagers, insecticides, huile de moteurs,...) accessible à sa hauteur. Ne laissez pas trainer un papier important ou des vêtements avec lesquels il pourrait jouer.

Ses premiers jours...

 


Les premiers jours de votre nouvel ami ne sont pas des plus faciles car il quitte une famille avec sa mère et les autres chiots vers une nouvelle famille. Il arrive que le chiot pleure les premières nuits, il est cependant à proscrire de le prendre dans la chambre ou le lit. Il faut suivre les règles que vous vous êtes fixés dès le départ sinon les mauvaises habitudes s'installent.

Il est très important de le respecter, ainsi ne le réveillez pas s'il dort. Un chiot a besoin de dormir beaucoup.

 


Son alimentation...

Il est conseillé de donner la même alimentation que chez l'éleveur afin de ne pas déranger son système digestif. En effet, les composants enzymatiques et bactériens qui aident à la digestion ne sont pas les mêmes selon les protéines (différentes d'un sac à l'autre). Il vaut donc mieux continuer l'ancienne nourriture. Si vous décidez de changer, il faudra le faire progressivement. Procédez alors comme suit :

Jour 1 et 2 → 75% ancienne 25% nouvelle

Jour 3 et 4 → 50% ancienne 50% nouvelle

Jour 5 et 6 → 25% ancienne 75% nouvelle

Jours suivants→ 100% nouvelle alimentation

 

Le nombre de repas est généralement de 3 par jour jusque 6 mois. Questionnez tout de même l'éleveur à combien de repas le chiot est habitué. Ensuite, on conseille 2 repas par jours surtout pour les chiens de grandes races (Berger allemand, Bouvier bernois, Labradors, etc.). L'alimentation Chiot/Puppy sera donné jusqu'à atteindre le poids adulte, cela dépend évidemment d'une race à l'autre. Les croquettes de qualités pour chien sont calculées pour être complètes et équilibrées aux besoins de votre animal. Il n'est donc pas nécessaire de le complémenter avec par exemple du calcium ou de la vitamine D. La quantité est indiqué sur le sac selon son poids. Il est donc bon de le peser régulièrement afin que sa ration lui corresponde parfaitement.

 

Il est primordial que votre nouveau chien mange après vous!Cela lui donne un signal important que vous êtes le dominant et que lui est le dominé. Ne lui donnez pas non plus l'habitude de lui offrir des restes de nourriture à table car il apprendra ainsi à mendier. Un chien qui quémande sans cesse lorsque vous manger n'est pas toujours des plus agréable. Si vous voulez lui donner un petit reste alimentaire, mettez le dans sa gamelle après votre repas.

Il est plus sécurisant pour vous et votre famille de savoir passer à coté du chien qui mange sans que celui-ci grogne ou montre les dents. Par ce comportement, le chien défend sa gamelle et vous perçoit comme une menace. Il faut donc l'habituer à votre présence pendant ses repas. Ne lui apprenez pas en enlevant la gamelle, il ne comprendrait pas. Venez tout près de lui, ajoutez quelques croquettes pendant qu'il mange, faite le asseoir et ajoutez une friandise en soulevant la gamelle pour lui mettre. Attention à ne pas lui donner trop de suppléments afin qu'il ne grossisse pas.

Pour le récompenser, il est préférable de lui donner une croquette de sa ration journalière ou une friandise allégée. En effet, votre chiot a tout ce qu'il doit avoir pour vivre et grandir avec sa ration de la journée.

Sa sociabilisation...

Le chiot que vous venez d'adopter est dans sa phase de sociabilisation. Mais qu'est ce que c'est exactement? Il s'agit d'une période qui se situe entre l'âge de 3 semaines et 4 mois où tout ce qu'il va découvrir lui sera familier pour le reste de sa vie. Il faut donc qu'il apprenne sa catégorie « chien » et la catégorie « autres ». Il sera donc utile de le mettre en relation avec des chiens de tout âge et de toutes races. Apprenez-lui à être en contact avec des personnes d'âges différents (bébés, enfants, adolescents, adultes et personnes âgées)ainsi qu'avec d'autres espèces animales et situations courantes. Promenez-le donc dans la forêt, les chemins de balades, le quartier. Laissez-le aller à la rencontre du facteur, de vos invités et votre famille en invitant ceux-ci à jouer un peu avec le chiot. Vous pouvez le laisser jouer avec d'autres chiens, les plus âgés ont pour avantages de leur apprendre quand les jeux vont trop loin et qu'il faut arrêter.

Habituez-le également à la voiture afin que celle-ci ne soit pas un obstacle à toutes activités (aller à la mer par exemple) ou obligations (aller chez le vétérinaire). Au début, amenez-le dans la voiture juste pour se familiariser avec celle-ci, jouer et récompenser dedans sans démarrer. Progressivement vous pouvez faire un petit trajet (boulangerie par exemple) puis de plus en plus long. Rendez ces moments agréables afin que le trajet vers le cabinet vétérinaire ne soit pas une association négative avec l'automobile. N'oubliez cependant pas qu'il ne faut jamais laisser son chien dans la voiture pour une durée plus ou moins longue, même s'il ne fait pas très chaud !

Lorsqu'un chiot a peur de quelque chose ou de quelqu'un, détournez son attention vers autre chose; jouer avec lui par exemple. Le caresser, le cajoler dans ces moments ne fait qu'accentuer sa peur. Votre compagnon comprendrait très vite ce qu'il doit faire pour qu'on s'occupe de lui.

Il est plus facile pour un vétérinaire de soigner un animal qui se laisse manipuler. Il est donc intéressant de pouvoir regarder aisément ses oreilles, ses yeux, ses dents, son ventre afin de mieux le guérir. Exercez-le afin que ces gestes ne soient pas sources de paniques.

Peut-on le promener alors qu'il n'a pas tous ses vaccins? S'il a déjà reçu ses vaccins de chiots, vous pouvez le sortir «prudemment» pour le sociabiliser. C'est-à-dire qu'il que vous pouvez le promener mais éviter l'ingestion des crottes des autres animaux, les contacts avec les chiens non vaccinés, les magasins d'animaux.

L'éduquer...

Afin de l'éduquer, vous pouvez participer à un club canin d'éducation. Cette activité permettra non seulement une meilleure écoute de votre chien mais également de tisser une relation d'amitié respectueuse avec lui. Elle permet également de rencontrer d'autre animaux et d'autres personnes contribuant ainsi à sa sociabilisation. Des classes dressages spéciales chiots existent. Pour y adhérer, votre compagnon devra être en ordre de vaccination «classique» et contre la toux des chenils. Cette dernière pour être pleinement efficace, sera réalisée 3 semaines précédemment.

Vous pouvez également lui apprendre par vous même sous forme de jeu. L'apprentissage qu'elle qu'il soit demande patience et répétitions fréquentes. S'énerver ne sert à rien, il vaut toujours mieux finir par un point positif et réessayer plus tard.

Les ordres doivent être des mots simples qui seront toujours les mêmes pour une action donnée. On peut ainsi dire «assis», «coucher», «non»...Changez de vocabulaire va le déstabiliser, alors mettez-vous d'accord! Il ne sert à rien non plus d'utiliser des phrases.

 

Lui apprendre à être propre...

Rien ne sert de le punir à chaque fois qu'il urine ou défèque à l'intérieur. Le chiot n'associe pas le fait de faire ses besoins et votre punition. IL faut prendre sur le fait. Ne nettoyez pas ses bêtises devant lui, car s'abaisser et essuyer avec un torchon ressemblera plus à un jeu. Pour lui apprendre à faire ses besoins dehors, il faut le sortir régulièrement (après chaque repas, au réveil, après avoir joué, avant la nuit...). Lorsqu'il l'a fait au bon endroit, félicitez-le comme il se doit. Vous pouvez ainsi lui apprendre à faire ses besoins dans un endroit particulier du jardin.

Pour l'aider à rester propre la nuit, vous pouvez retirer la gamelle d'eau. Il faudra tout de même qu'il y ait accès les 2 à 3 heures qui suivent le repas. ET n'oubliez pas de la remettre chaque matin.

 

Lui apprendre à être seul...

 


Un chiot doit apprendre à pouvoir rester seule, ce qu'il n'a jamais été le cas jusqu'à maintenant. Il faut donc lui apprendre progressivement. Laissez-le seul pour des périodes courtes de 5-10 minutes et augmenter le temps au fur et à mesure. Il apprendra par la même occasion à jouer tout seul. S'il pleure pendant ces périodes, ne cédez pas car il prendrait ça comme une récompense. Il finira par s'endormir et vous ouvrirez alors la porte pour qu'il revienne près de vous à son réveil.


 

 

En cas de bêtise...

Il est inutile de punir un chien pour une bêtise qu'il n'a pas faite devant vous. En effet, les animaux n'ont pas la notion de temps. Il n'associera pas le fait de faire la bêtise et votre grondement même s'il semble apeuré. Il se sent ainsi plus par peur de votre regard, votre geste et le ton de votre voix. Il faut donc les gronder sur le moment même. Il faut le surprendre. Il y a trois niveaux de punitions:

1) Criez de manière forte et sèche «NON»,

tapez dans les mains pour insister.

2) Soyez dominant par rapport à lui: 
retournez le sur le dos par terre et attendez qu'il se calme


3) Enfermez-le dans une pièce au calme, 
sans objet de distraction. 
Exple: dans les toilettes avec la cuvette 
des WC fermée et sans papier toilette

 

Lorsqu'il n'arrête pas sa bêtise et/ou ne se calme pas, passez à un niveau supérieur. S'il arrête sa bêtise, se calme et montre une position de soumission (se couche, abaisse ses oreilles, montre son ventre), c'est qu'il a compris.

 

En cas de réussite...

Si votre chiot répond à un ordre (assis, coucher...) ou fait ses besoins au bon endroit, il faut le féliciter. Cela peut se faire de différentes manières: par l'intonation de votre voix, par votre regard, par une caresse ou par une friandise. Pour cette dernière, il est préférable de ne pas l'utiliser tout le temps afin que votre chien ne devienne en surpoids. Le jeu et les caresses ont plus d’impacts qu'un bonbon.


Jouer avec lui...

Lorsque l'animal est éveillé, vous pouvez jouer avec lui à une seule condition: ne le laissez pas vous mordre/mordiller! Même s'il est petit, c'est un jeu auquel il ne faut pas s'y prêter afin qu'il ne garde pas ça comme mauvaise habitude. Il ne sert à rien de lui donner trop de jouets, un seul lui suffit. Ainsi quand vous ne serez pas à votre domicile, ce jouet l'occupera et lui servira de «doudou». Evitez de le laisser jouer avec des bois ou jouets qui s’effritent et qui risqueraient de le blesser.

Le jeu lui permettra d'avoir des moments privilégiés avec vous. Cela peut vous permettre de devenir complice tout en étant respectueux l'un de l'autre.

 

L'apprentissage de la laisse...

Apprendre à un chiot à être en laisse n'est pas une chose innée. Il conviendra de lui apprendre par des séances courtes,agréables et régulières que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur. Ne vous obstinez pas à garder la laisse tendue mais gardez-la plutôt lâche et appelez le chiot à venir près de vous.

Petits soins...

Quand tout va bien, il y a toujours 3 choses à penser:

1) Faire vacciner votre animal pour le protéger des maladies virales.

Si vous comptez aller au dressage, en pension ou autre collectivitée avec lui, pensez à le faire vacciner contre la toux des chenils qui n'est pas réalisé dans le schéma vaccinal classique.

2) Pensez à vermifuger son chiot tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois puis 4 fois par an. Ceci servira à le protéger mais également à vous protéger des parasites, surtout si des enfants sont présents dans l'entourage. Des vermifuges spéciaux existent pour les chiots, demandez-nous conseils.


3) Le
protéger des puces, surtout du printemps à l'automne. On conseille généralement de les traiter tous les mois avec des pipettes (application cutané). Il existe également des colliers anti-puce qui protège jusqu'à 7 mois selon les produits.


Points importants à retenir avec un chiot

  1. Un endroit pour dormir

  2. Une gamelle d'eau propre

  3. Une alimentation appropriée

  4. TOUJOURS lui donner à manger après vous

  5. Education: assis, coucher,...

  6. Le sortir régulièrement

  7. Sociabilisez-le!

  8. L'habituer à être seul

  9. Si bêtise devant vous:

    a) «NON» fort et sec

    b) Dominez le

    c) L'isoler

  10. Si réussite dans l'apprentissage:

    a) par la voix

    b) par une caresse

    c) par le jeu

    d) par une friandise

  11. Manipulez-le
  12. Pas laisser mordre
  13. Petits soins:

a)Vaccination

b)Vermifuge: tous les mois jusque 6 mois puis 4X/an

c)Anti-puce: tous les mois

 

N'hésitez pas à nous contacter dès qu'un problème surgit afin que nous puissions vous aider!

 

Dr Nathalie Simon

Dr Anneliese Demil